Défiscalisation immobilière : comment réduire ses impôts sans tricher ?

Défiscalisation immobilière : comment réduire ses impôts sans tricher ?

Réduire les impôts à payer ne revient pas toujours forcément à la triche. Cette option est légalement réalisable en procédant à la défiscalisation immobilière notamment via la Loi Cosse. Il s’agit notamment d’investir dans les projets immobiliers tout en réduisant votre impôt sur le revenu.

Les avantages de la défiscalisation immobilière dont la loi Cosse

La défiscalisation immobilière encourage la construction neuve et la rénovation de biens, en fonction de chaque situation personnelle. Avec l’appropriation d’un nouveau patrimoine ou l’augmentation de la valeur de votre propriété actuelle, une forte chance de réduction de vos impôts se présente.

Avec un projet immobilier portant sur la réhabilitation d’une propriété ancienne, la réduction d’impôt s’élève à près de 4 800 euros. Afin d’éviter les pièges de la défiscalisation immobilière, vérifiez le détail des travaux de rénovation déductibles.

La location meublée affiche la fiscalité la plus attractive.

Vous avez la possibilité d’échapper aux impôts pendant une dizaine d’années.
La loi Pinel s’avère la plus appliquée en matière de défiscalisation immobilière. Toutefois, d’autres lois sont également mises en vigueur selon le projet immobilier : 

  • loi Malraux ;
  • loi Cosse ;
  • loi Denormandie ;
  • loi Bouvard ;
  • loi Monument Historique ;
  • etc. 

Les lois concernant la défiscalisation immobilière

La Loi Pinel met en avant les maisons situées dans un site qui bénéficie d’un Plan de Sauvegarde de Mise en Valeur (PSMV). Elle consiste à encourager les investisseurs à entrer dans un projet immobilier neuf. En cas de mise en location de cette propriété, les impôts se limitent à 12% à 21% du bénéfice de l’investisseur.

En matière de rénovation d’un bâtiment, l’investisseur récupère environ 20% à 30% par an du montant total des travaux. Ce qui est valable si la rénovation dure 4 ans au maximum. 


Quant à la loi Malraux, elle permet de défiscaliser en investissant dans l’immobilier en se concentrant dans des anciens bâtiments à réhabiliter. 
Lorsque vous rejoignez un expert en gestion de patrimoine, vous aurez l’occasion de découvrir toutes les lois qui s’adaptent à votre situation.

Pour un investissement en résidences meublées, vous ferez référence à la loi Bouvard. Elle soutient en particulier les résidences pour les touristes, les étudiants et les personnes âgées. Si vous souhaitez exploiter un domaine touristique, la loi Monuments historiques concerne votre défiscalisation immobilière.

Suivant cette loi, vos investissements seront traités hors plafonnement des niches fiscales.

Il existe le dispositif du déficit foncier pour les investisseurs qui veulent économiser le maximum de bénéfices. Il propose une défiscalisation de la totalité d’une propriété rénovée dédiée à la location.

Mieux encore, l’investisseur peut profiter de plus de 10 000 euros par an, à condition que les travaux ne dépassent pas 72 mois consécutifs.