Prix du loyer : comment le fixer ? 

Quand on possède un bien que l’on veut mettre en location, la première question qui se pose est généralement à quel prix il faudra louer le bien en question. C’est une interrogation tout à fait naturelle vu qu’il existe différents paramètres à prendre en compte pour déterminer le montant du loyer idéal pour votre bien. 

La surface habitable, le quartier dans lequel la maison ou l’appartement est situé et bien d’autres encore compte pour cela. Vous ne pouvez pas non plus vous aventurer à fixer un loyer trop élevé par rapport aux autres maisons en location comme la vôtre. Comment vous y prendre dans ce cas ?

C’est différent à Paris et dans les autres régions

D’une manière générale, tout propriétaire peut fixer le montant de son loyer comme bon lui semble dans toutes les régions de la France, sauf à Paris.

En effet, depuis la loi Alur, l’entrée en vigueur de la mesure d’encadrement des loyers, si vous avez un bien à louer à Paris, vous devez définir le loyer selon les règlementations imposées.  Il y a ainsi un loyer plafonné que tout bailleur ne doit pas dépasser quand il fixe celui de son bien.

Je tiens aussi à préciser que vous serez soumis à certaines restrictions dans la définition de votre loyer si vous avez profité de certaines mesures de défiscalisation pour votre maison. Si vous n’habitez donc pas Paris, mais dans le sud de la France, je pense que vous pourrez déterminer votre loyer comme bon vous semble.

Les zones tendues

Il y a également ce que l’on appelle les zones tendues, elles sont constituées par 28 agglomérations françaises divisées en 1149 communes. Dans ces zones tendues, le loyer est encadré par la relocation.

Ainsi, dans les zones tendues, les loyers sont encadrés à la location, après que l’ancien locataire ait quitté le logement en location et que ce dernier est remis en location. Je tiens quand même à préciser qu’il existe certaines exceptions qui permettent aux bailleurs de fixer un loyer plus élevé dans le cas d’un loyer sous-évalué ou bien si le bailleur a procédé à des travaux importants avant de remettre le bien en location.

Quelles sont donc ces zones tendues ? Je ne pense pas pouvoir tout vous citer ici, il y a quand même plus d’un millier de communes ! Mais en gros il y a : Ajaccio, Annecy, Arles, Bastia, Bayonne, Beauvais, Bordeaux, Draguignan, Fréjus, Genève-Annemasse, Grenoble, La Rochelle, La Teste-de-Buch/Arcachon, Lyon, Marseille/Aix-en-Provence, Meaux, Menton-Monaco, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Saint-Nazaire, Sète, Strasbourg, Thonon-les-Bains, Toulon, et bien d’autres encore.

Et si vous habitez dans une région hors des zones tendues, de Paris ou de Lille

Comme je l’ai dit plus tôt, les maisons qui se trouvent hors des zones tendues et hors de Paris évidemment peuvent être louées à des montants convenant aux bailleurs. Ces derniers ne sont soumis à aucune restriction. Si vous êtes dans ce cas là, il est quand même indispensable de prendre en compte certains points.

Vous devez tenir compte des tendances sur le marché de l’immobilier pour fixer votre loyer. Choisir une somme trop importante ne fera que rendre plus difficile le fait de trouver un locataire rapidement. Vous devez également penser à la surface habitable du logement que vous proposez, de son état général, de la situation géographique de ce dernier.

 La réputation du quartier, son éloignement du centre-ville ou des éléments nécessaires pour une vie calme et sereine au quotidien sont aussi à prendre en compte. Si le quartier se trouve trop en périphérie, loin des magasins, des écoles et des hôpitaux, les prix sont généralement plus bas pour compenser les déplacements.

3 réponses sur “Prix du loyer : comment le fixer ? ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *