Les nouveaux bons plans du logement étudiant

Alors que le secteur du logement étudiant a véritablement changé ces dix dernières années, il existe désormais de nouvelles solutions toujours plus innovantes et ingénieuses pour les étudiants pour se loger tout en gardant à l'esprit un budget serré. Zoom sur ces nouvelles méthodes qui permettent aux étudiants de profiter de beaux espaces tout en ne faisant pas chauffer le porte feuille au moment de payer le loyer.

Bien cibler sa région

Selon les villes et les secteurs géographiques, le nombre de résidences étudiantes évolue. En 2013, il n'en existait que 600 sur toute la France, ce qui veut dire 169 000 étudiants à loger. On est bien loin du compte… Conscient de devoir accentuer la création de ces bâtiments, l'état a promis de faire gonfler ces chiffres pour répondre à la demande toujours plus élevée. En attendant ces créations définitives, il y a néanmoins des places à pourvoir. On pense notamment aux résidences étudiantes à Nantes ou Angers qui sont récentes et qui offrent des T1 mais également des … T3 pour des tarifs allant au maximum jusqu'à 450euros tout compris. Quand on sait que le prix peut être doublé voire triplé ou davantage sur Paris…

La résidence étudiante , le meilleur compromis

Tout le monde le sait. Un étudiant ne roule pas sur l'or. Afin de minimiser ses frais de location, la colocation est un bon compromis car il permet de diviser le loyer de l'appartement par 2 ou 3 selon le nombre de locataires. Véritable variante à la colocation, la résidence étudiante permet de pouvoir vivre en communauté tout en gardant une certaine intimité car à la différence de colocation, chaque résident occupe son propre appartement. Véritable lieu de vie, d'échange et de partage, ces résidences étudiantes sont compatibles avec les diverses bourses allouées aux étudiants et même aux APL. Alors que vous soyez etudiants en recherche de solutions de logement ou bien parents désireux de trouver une bonne solution de logement pour vos enfants, pensez à la résidence étudiante.