Crédit immobilier : tout pour éviter le casse-tête

En matière d’investissement immobilier, l’étape liée au crédit est souvent semée d’embuches. En effet, entre les documents nécessaires, les formats proposés et le délai d’acceptation (ou non), ce chemin de croix peut décourager bien des investisseurs. Voici quelques pistes pour mettre toutes les chances de votre côté.

Mieux vaut tout prévoir

Un achat immobilier n’a rien d’anodin, sans doute car il s’agit souvent de l’investissement d’une vie. Comme l’indique ce baromètre, le taux immobilier évoluent et il faut faire preuve d’ingéniosité pour demander son crédit immobilier au bon moment.

Concernant l’aspect prévisionnel, il faut surtout avoir conscience de ses actifs et de ses recettes afin de réaliser un investissement qui soit en adéquation. Autrement dit, il faut que votre demande de crédit immobilier soit en cohérence avec votre capacité de remboursement.

Si vous disposez d’un revenu mensuel de 2 000 euros, il sera compliqué d’obtenir un crédit de plus de 200 000 euros ou dont la mensualité sera supérieure à 1000 euros. Chaque cas est différent, mais il faut préparer le rendez vous avec votre conseiller bancaire en adaptant votre demande à votre réalité économique (hors apport).

Se simplifier la vie pour un achat réussi

La paperasse est clairement l’étape la plus désagréable et il est vivement recommandé d’être accompagné.

Ainsi, vous gagnerez beaucoup de temps et beaucoup d’énergie. nombreux sont les investisseurs en quête d’un crédit immobilier qui ont stoppé toutes démarches à cause de la complexité administrative d’une telle action.

Etre accompagné dès les premières lueurs de votre projet immobilier est un sacré plus. Enfin, pensez à votre apport afin de faciliter l’acceptation de votre demande de crédit immobilier. En moyenne, l’apport minimum est de 10%, mais mieux vaux disposer d’un apport de 20 à 30%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *