Connaissez-vous les différents types de crédit immobilier ?

Votre désir de devenir propriétaire a finalement pris le pas sur vos réflexions ! Si, si ! Car posséder son propre bien ou se lancer dans l’immobilier représente le rêve ultime pour bon nombre de personnes.

Ce qui est tout à fait compréhensible quand vous avez  passé longtemps à vivre en location. Votre meilleur moyen pour y parvenir rapidement, c’est de contracter un crédit immobilier. Mais avant de vous y engager, il est nécessaire de connaitre quelques informations essentielles. C’est parti !

Le prêt immobilier classique, toujours d’actualité ?

C’est une des formes de crédit immobilier les plus connues. Il ne possède pas une réglementation précise et dépend essentiellement de la banque que vous allez solliciter.

Donc les négociations seront plus ouvertes par rapport à d’autres types d’emprunts immobiliers. Durée du prêt, mensualités, c’est un prêt qui se rembourse généralement sur 25 ans.

Et comme c’est un crédit, plus le montant demandé est grand, plus le délai de remboursement sera long. Ce genre d’emprunt ne peut être inférieur à 75.000 euros, mais ne possède pas de plafond maximal. Vous pouvez négocier pour avoir un taux d’intérêt fixe, variable ou modulable. Sur moncreditenligne.net, vous avez une ressource complète en matière de crédit.

Le prêt in fine, une alternative probante ?

C’est un prêt immobilier ou vous devez rembourser en premier les intérêts sur le montant emprunté.

Ce n’est qu’après que vous commencez à payer le montant total. Si vous souhaitez bénéficier de ce prêt, il est souvent nécessaire de posséder un compte épargne couvrant ce montant à régler. Condition exigée par la plupart des enseignes qui proposent ce produit financier.

Si vous souhaitez investir dans un achat locatif, ce genre de prêt est le plus indiqué. Le prêt in fine possède une durée maximale de 20 ans avec des intérêts fixes supérieurs à ceux d’un prêt classique.

Plan épargne logement ou compte épargne logement ?

Quelles différences me diriez-vous ? Eh bien sachez qu’un plan épargne logement (PEL) est le résultat d’un compte épargne que vous avez ouvert (durée de vie de 4 ans). C’est-à-dire que votre compte épargne servira donc à payer votre logement sur cette période.

Quand ce laps de temps se termine, vous pouvez utiliser votre épargne pour d’autres motifs. C’est votre compte épargne qui vous donne accès à un prêt immobilier.

Le compte épargne logement quant à lui, vous donne accès à un taux préférentiel quand vous êtes allé acquérir un bien immobilier ou démarrer des travaux.

Pour bénéficier de ce prêt, vous devez avoir un compte actif de plus de 18 mois.

Par rapport à l’activité que vous allez entamer, il faut qu’il ait généré des intérêts. Taux variable basé sur la période d’épargne sur le compte.

Quand souscrire à un prêt à taux zéro ?

Si vous avez des ressources financières limitées, cette formule s’adresse à vous. Disponible auprès des établissements de crédit ayant partenariat avec l’État, c’est un prêt qui se destine à l’acquisition d’un bien immobilier ou à la construction de ce dernier. Le montant du prêt est fixé selon la région dans laquelle se trouve le bien.

C’est un emprunt qui ne représentera au maximum que 40% du cout total du logement que vous voulez avoir. Comme principal atout, le remboursement se fera en fonction de l’état de vos revenus. Il est aussi à rembourser sur une période de 20 à 25 ans, mais vous pouvez attendre 5 à 15 ans avant de rembourser (période de différée).