Bâtir sa maison écologique : comment mieux maîtriser son budget travaux ?

Actuellement, l’idée de construire une maison écologique séduit de plus en plus de propriétaires et d’investisseurs. En effet, avec la transition énergétique, les bonnes pratiques écoresponsables et les énergies renouvelables sont devenues de véritables tendances.

Mais un logement adapté aux besoins environnementaux est avant tout un habitat qui permet à son propriétaire de réduire sa consommation énergétique.

Différentes solutions sont alors disponibles si vous souhaitez bâtir votre future demeure en tenant compte de ce principe. Les travaux, que ce soit pour une maison passive, un BBC (bâtiment basse consommation) ou un BEPOS (bâtiment à énergie positive) peuvent bien sûr être couteux. Toutefois, vous pouvez réduire vos dépenses grâce à quelques astuces.

Bien choisir ses matériaux de construction

Puisqu’on parle de travaux de construction, une bonne partie de votre budget sera consacrée à l’achat de matériaux et d’équipements dédiés. Dans le cas de la maison écologique, les éléments utilisés doivent être naturels et durables. Ainsi, à la place du béton classique, vous pourrez choisir le béton végétal fabriqué à base de chanvre. Le bois est le matériau tout indiqué pour l’armature des supports. Vous avez maintenant un aperçu de la qualité des équipements. Il ne vous reste plus qu’à les trouver.

Les offres, en matière de travaux de construction, sont nombreuses sur la toile. Mais ce serait bien si vous arrivez à dénicher exactement le produit que vous recherchez au meilleur prix. Pour cela, il n’y a rien de mieux que les communautés d’acheteurs. Les références proposées sur ces plateformes comme Cashback Lyoness sont des fabricants et distributeurs spécialisées dans leur domaine. Outre l’accès à un large réseau de professionnels, vous avez la possibilité de bénéficier de belles réductions sur vos achats grâce à divers systèmes promotionnels.

Privilégier les postes d’investissements majeurs

Comme on l’a vu un peu plus haut, bâtir une maison passive, c’est construire une habitation à forte performance énergétique. Les travaux devront donc être focalisés sur cet aspect précis. Pour ce faire, il vous faudra mettre en priorité les postes d’investissement les plus importants. Le premier rassemble les tâches destinées à doter le logement d’une bonne isolation thermique. Les équipements servant à réduire la déperdition de chaleur par les parois (les combles, les murs et le plancher) et par les ouvertures (portes et fenêtres) sont à privilégier.

L’autre point important concerne l’orientation bioclimatique de la demeure. Sur ce point, l’astuce est de réfléchir dès le départ à la configuration de chaque pièce et celle du bâtiment en général. Il s’agit, entre autres, d’adopter la bonne position par rapport au soleil et aux vents. Cela peut jouer sur l’éclairage et la climatisation, et donc, sur la consommation énergétique.

Réduire le coût de ses travaux grâce aux avantages fiscaux

Les subventions et aides à la rénovation sont des solutions efficaces quand on veut réduire de manière conséquente les coûts de construction. Sur ce point, les futurs propriétaires de maison passive ont accès à différents dispositifs dont notamment le prêt à taux zéro (PTZ) et le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique).